Sécheresse - Douvres en alerte renforcée

27-07-2022

La situation hydrologique et hydrogéologique était déjà défavorable dans le département début juillet. L’absence de précipitation ainsi que les fortes chaleurs de ces derniers jours ont aggravé rapidement la situation. Elle est désormais particulièrement tendue à l’ouest du département, et principalement dans le Virois. Les faibles débits des cours d’eau, le bas niveau des nappes souterraines ainsi que les faibles précipitations prévues dans les prochains jours, nécessitent des mesures pour préserver l’alimentation en eau potable de la population.

Arrêté préfectoral portant limitation ou interdiction provisoire des usages de l’eau dans le département du Calvados (format pdf - 827.8 ko - 22/07/2022)

Aussi, afin d’éviter une aggravation de la situation, des mesures de restriction des usages de l’eau s'appliquent aux secteurs suivants :

  • Le bassin versant de la Vire, classé en situation de CRISE
  • Le bassin versant de la Seulles, classé en situation d'ALERTE RENFORCÉE
  • Le bassin versant de l’Orne ainsi que les secteurs correspondant aux nappes du Bajocien/Bathonien et du Trias, classés en situation d'ALERTE

Liste des communes placées en alerte sécheresse (format pdf - 102.4 ko - 26/07/2022)
Liste des communes placées en alerte sécheresse renforcée (format pdf - 114.8 ko - 26/07/2022)
Liste des communes placées en crise sécheresse (format pdf - 112.8 ko - 26/07/2022)

Le reste du département est placé en VIGILANCE sécheresse. Sur cette zone, il convient de mettre en œuvre des pratiques économes et responsables de l’irrigation, dans l’intérêt de tous et de nos usages futurs.

Sur l’ensemble du département et indépendamment des mesures de restrictions spécifiques, chacun est fortement invité à faire un usage raisonné et économe de l’eau afin de préserver au mieux les ressources en eau du département.

Concernant les zones en situation d’alerte, les mesures suivantes sont adoptées :

  • L’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins, des stades, des pistes hippiques et des potagers est interdit entre 10 h et 20 h.
  • L’irrigation des cultures agricoles est limitée à 5 nuits par semaine de 18h à 10h. Durant les nuits du dimanche au lundi et du mercredi au jeudi, l’irrigation est totalement interdite.
  • Le lavage de véhicules (y compris les véhicules permettant la navigation fluviale et maritime) hors stations professionnelles, le remplissage des piscines privées, la vidange des plans d’eau, les prélèvements énergétiques et l’arrosage des terrains de golf sont interdits.
  • Le nettoyage des façades, des murs, des toits et des terrasses est interdit.
  • Les travaux consommateurs d’eau, les travaux en rivière, les manœuvres des ouvrages hydrauliques et les rejets dans le milieu naturel, sont soumis à autorisation circonstanciée de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM).
  • La réalisation et la mise en service de nouveaux forages, pompages, retenues d’eau destinés à d’autres usages que l’alimentation en eau potable sont interdites.
  • Le lavage des voiries est interdit entre 9 h et 19 h, sauf impératif sanitaire et à l’exclusion des balayeuses laveuses automatiques et du lavage des marchés.
  • Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des plans d’eau de loisirs à usage privé, dont les mares de gabion, est interdit entre 10h et 20h.

Concernant la zone en alerte renforcée, les mesures précédentes sont renforcées par les mesures suivantes :

  • L’arrosage des pelouses et des espaces verts publics et privés est interdit.
  • L’arrosage des massifs de fleurs publics et privés est interdit entre 10h et 20 h.
  • L’arrosage des potagers est interdit entre 10 h et 20 h.
  • L’arrosage des stades et des pistes hippiques est réduit au mardi soir et au jeudi soir (20h à 10h).
  • L’arrosage des terrains de golf est interdit, à l’exception de l’usage des eaux de récupération de pluie et des eaux usées traitées.
  • L’irrigation des cultures agricoles est limitée à 3 nuits par semaine de 18h à 10h (lundi, mercredi, vendredi).
  • Le lavage des voiries est interdit, sauf impératif sanitaire et à l’exclusion du lavage des marchés.
  • Le lavage de véhicules (y compris les véhicules permettant la navigation fluviale et maritime) est interdit sauf pour motif sanitaire.
  • Le nettoyage des façades, des murs, des toits et des terrasses est interdit, en dehors des nécessités de salubrité publique.
  • Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des plans d’eau de loisirs à usage privé, dont les mares de gabion, est interdit.
  • La réalisation et la mise en service de nouveaux forages, pompages et retenues d’eau destinés à d’autres usages que l’alimentation en eau potable sont interdites.
  • La vidange de plans d’eau de toute nature est interdite sauf dérogation expresse accordée par le préfet (service en charge de la police de l’eau).
  • Les travaux en rivière sont soumis à accord préalable et circonstancié du préfet (service chargé de la police de l’eau).
  • Les prélèvements énergétiques sont interdits (Dérogation voir arrêté)
  • Les travaux nécessitant le délestage direct dans le milieu récepteur sont soumis à accord préalable et circonstancié du préfet.
  • Les manœuvres des ouvrages hydrauliques sont soumis à autorisation circonstanciée du préfet.(Dérogation voir arrêté).
  • Le remplissage des piscines à usage personnel est interdit, à l’exception de celles enterrées en construction sur demande auprès du préfet (service chargé de la police de l’eau).
  • Les travaux consommateurs d’eau sont soumis à accord préalable et circonstancié du préfet.
  • Les prélèvements des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) sont limités aux strictes nécessités des processus industriels.

Afin de veiller au respect des restrictions des usages de l’eau, des contrôles seront réalisés par les inspecteurs de l’environnement des services de l’État dans le Calvados (DDTM et OFB).


Toute personne ne respectant pas les mesures de restrictions s’expose à une amende d’un montant de 1 500 €.

  • Retour aux actualités
Gérer les cookies