Accueil > Patrimoine > Histoire et patrimoine

Histoire et patrimoine

La richesse d’un territoire

 

Douvres est une vieille terre de passage et d'occupation.

Si l'archéologie témoigne d'indices anciens (époque romaine et Haut Moyen-Âge), les sources écrites les plus fiables sur l'histoire de Douvres remontent au XIème siècle : elles attestent que les évêques de Bayeux y possédaient  des terres dès 1035-1037.

A partir de ce noyau, par achats et donations, les possessions épiscopales s'agrandirent et le village devint le cœur de ce qui sera appelé au XIVème siècle "la baronnie de Douvres", une des sept baronnies de l’évêque de Bayeux.

Cette baronnie était un vaste ensemble de fiefs tenus par des vassaux de l'évêque, se déployant de la mer, au nord, jusqu'au sud et à l'ouest de Caen. Le bourg de Douvres, lui, restait directement dans la main de l' évêque de Bayeux qui en était  le seul seigneur.

C'est à la fin du 12ème siècle que la construction d'un manoir épiscopal, appelé aujourd'hui "La Baronnie", lieu de pouvoir et centre de gestion de la baronnie de Douvres, fut entreprise.

La Délivrande, hameau détaché de Luc (loi du 25 juillet 1839), était, et est encore, un très important centre de pèlerinage dont l'origine est mal connue. Le culte à Notre -Dame de la Délivrande, d'abord local, accède à la renommée à partir du XVème siècle. On vénère, dans la basilique néo-gothique qui a remplacé une chapelle du XIIème siècle, une Vierge Noire sculptée au XVIème siècle.

La commune, qui devient officiellement Douvres-La-Délivrande par décret du 27 février 1961, a ainsi juxtaposé deux noyaux d'habitat, l'un : «le Vieux Douvres », essentiellement rural jusqu'au milieu du XXème siècle, centré sur l'église Saint-Rémi et le manoir épiscopal ; l'autre, «le Bourg», avec la Basilique, les communautés religieuses et les commerces.

La fusion-association de Tailleville, commune voisine, avec Douvres-la-Délivrande sera décidée le 26 décembre 1972.

Le patrimoine architectural et artistique de Douvres-la-Délivrande s'inscrit dans l'histoire ancienne et plus récente de la commune : outre le manoir de la Baronnie et la Basilique, il importe de citer l'église Saint-Rémi ; les maisons du vieux Douvres ; la Gare, vestige de la ligne de chemin de fer qui reliait Caen à la mer ; la chapelle Lalique de la congrégation Notre-Dame de la Fidélité ; la pharmacie "Art Nouveau" Lesage ; le château de Tailleville et sa chapelle (résidence de la communauté des compagnons d'Emmaüs) ; le musée Radar, témoignage de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale.

Patrimoine civil

La Baronnie 1 rue de la Baronnie
Pharmacie Lesage 78 rue du Général De Gaulle
Justice de paix 44 rue du Général De Gaulle
Façade de La Maîtrise 21 place de la Basilique
Le Radar Route de Basly
Cimetière Britannique Route de Caen

Patrimoine religieux

Basilique Notre Dame de la Délivrande Place de la Basilique
Chapelle “Lalique” (Chapelle Notre Dame de Fidélité) 40 rue du Bout Varin
Église Saint Rémi Rue du Presbytère

 

Patrimoine religieux

• Basilique Notre Dame de la Délivrande Place de la Basilique
• Chapelle “Lalique” (Chapelle Notre Dame de Fidélité) 40 rue du Bout Varin
• Église Saint Rémi Rue du Presbytère

Gérer les cookies